Fédération Nationale des Entreprises et Territoires d'Avenir

FNAE-ZUS
Échanger et Mutualiser nos expériences pour mieux réussir...

Actualités

AVIGNON : Un Village des Métiers pour accueillir 35 Artisans

AVIGNON : Un Village des Métiers pour accueillir 35 Artisans


La rue est encore en terre   mais, de part et d'autre, les bâtiments, bardés de bois et bientôt recouverts de panneaux photovoltaïques, sont quasiment achevés. D'ici quelques semaines, la première tranche du Village des métiers accueillera ses artisans. Aménagé sur 2,2 hectares par Citadis, pour un montant de 4,5 M, dans le quartier de Baigne-Pied, au bout de l'avenue Monclar, il poursuit le développement de la Zone franche urbaine, créée en 2006 (lire encadré), après la rénovation du château de la Barbière et l'hôtel d'entreprises de la Croix Rouge qui accueille 29 entreprises. Au total, 35 ateliers de 150 m2 seront proposés à la vente ou à la location.   « Il répond à une vraie demande des artisans en mal de foncier et va développer de l'emploi dans des quartiers difficiles », se réjouit le maire Marie-Josée Roig.


Pour Foued Héraguemi et Philippe Bonnefond, dont l'entreprise d'isolation industrielle Isotherman va s'installer dans un des ateliers, les avantages fiscaux de la ZFU ont été un argument de plus.   « On recrutera sur le quartier, aucun problème, on a prévu vingt emplois d'ici deux ans. » Même enthousiasme chez Jérémie Chanal dont l'entreprise d'énergies renouvelables va louer 150 m2 d'atelier : «   Ce qui m'a plu, c'est ce concept nouveau de village des métiers qui regroupe des artisans. Avec un an de carnet de commandes d'avance, on pense doubler notre effectif, de 10 à 20 personnes. Embaucher sur le quartier, au-delà des aides, c'est aussi être une entreprise citoyenne. »

Quand le village sera achevé, il devrait regrouper une cinquantaine d'emplois. Il est complété, sur trois hectares, par sept parcelles viabilisées, toutes déjà commercialisées. L'association Relais 84 y créera un centre de collecte de vêtements avec 50 personnes, la boulangerie industrielle Socopat aura 40 salariés.   « Ce projet recrée de l'activité dans une zone désertée », se félicite le maire qui va demander au gouvernement de pérenniser le dispositif de la ZFU au-delà de fin 2011 car   « sans socle économique, il ne peut y avoir de politique sociale réussie. »

MAURICE LEROY EST NOMMÉ MINISTRE DE LA VILLE

MAURICE LEROY EST NOMMÉ MINISTRE DE LA VILLE

Dans le cadre du remaniement ministériel survenu ce dimanche 14 novembre, le Président de la République a nommé Maurice LEROY Ministre de la Ville.

En charge de la politique de la ville, Maurice LEROY succède ainsi à Fadéla AMARA, secrétaire d'État en charge de la politique de la ville placée sous la tutelle d'Éric WOERTH ministre du travail, de la Solidarité et de la Fonction publique. Né en 1959, Maurice LEROY économiste, est président du conseil général de Loir-et-Cher depuis avril 2004, député de la circonscription de Vendôme (41) depuis 1997, et vice-président de l'assemblée nationale depuis octobre 2009.


Il représente le Nouveau Centre au sein du bureau de l'Assemblée nationale où il est également membre de la commission des lois. Durant sa carrière, il a travaillé au sein de différentes municipalités (Orly, Nanterre, Colombes notamment).


En 1993, en tant que chargé de mission auprès du président du conseil général des Hauts-de-Seine Charles PASQUA, il a mis en oeuvree un plan d'ensemble de la politique de la ville, avec Éric RAOULT, alors ministre délégué de la ville et de l'intégration.


Le nouveau ministre a annoncé que le Groupe de Travail "ZFU, développement économique et emploi dans les quartiers" mis en place par Fadéla AMARA et auquel participe la FNAE-ZUS entant que représentant des associations d'entreprises des ZFU ira jusqu'au bout de sa mission.

 

M. Yann AIRAUDO, Nouveau Président élu de l'association EZF (Entrepreneurs de la Zone Franche Urbaine de Marseille)

M. Yann AIRAUDO, Nouveau Président élu de l'association EZF (Entrepreneurs de la Zone Franche Urbaine de Marseille)

Monsieur Yann AIRAUDO est devenu le nouveau Président élu de l'association EZF (entrepreneurs de la Zone franche urbaine de MARSEILLE (13).


Yann AIRAUDO est directeur associé de la société ABM - CONSEILS PROFILS (Spécialisée dans les ressources humaines).


Durant 3 années, de 2007 à 2009, et sur invitation du Président Jacques MURA, M. Yann AIRAUDO  a collaboré, en tant que membre délégué, aux travaux du bureau de la FNAE-ZUS.


Entre autre, Monsieur Yann AIRAUDO a également participé toutes ces dernières années à l'animation du Stand ZFU du salon des entrepreneurs de Paris, co-organisée par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), la Délégation interministrielle à la Ville (ex-DIV devenue depuis le SG.CIV) et la FNAE-ZUS.


Pour mémoire EZF - Marseille à été créé en juillet 1999 elle a pour vocation, de rassembler les expériences communes de la Zone Franche, de fédérer les énergies des entrepreneurs engagés, de faire connaître les préoccupations et les attentes de ces mêmes entrepreneurs aux différents acteurs politiques, économiques et sociaux, de construire et de  permettre la pérennisation des entreprises implantées sur cette zone d'activité malgré la fin de l'accès aux droits du dispositif "Zone Franche Urbaine"programmée pour le 31 décembre 2011.


Pour le nouveau Président "la Zone franche urbaine est un fabuleux moyen de revitalisation de nos quartiers. Depuis 11 ans, les exonérations de charges ont permis d'accélérer la création et le développement de très nombreuses entreprises, par des capacités de réinvestissement et d'embauche accrues. On trouve aujourd'hui des entreprises et groupes de tous horizons et de toute taille (2 à 1000 salariés) de la maçonnerie aux NTIC en passant par l'Industrie, la sécurité, le nettoyage... La remise en cause des ZFU redeviendrait à remettre en sommeil tous ces territoires en brisant la dynamique engagée.


En tant que Président d'EZF - Marseille, Yann AIRAUDO appelle les entreprises à se mobiliser pour la prorogation du dispositif."


L'association EZF est soutenue par la ville de Marseille et par Marseille Métrôpole-Communauté Urbaine qui toutes deux sont membres associés de la FNAE-ZUS au sein du COLLECTIF DE DÉFENSE DES DROITS ZFU.

LE CRI D'ALARME DE MONSIEUR CLAUDE DILAIN

LE CRI D'ALARME DE MONSIEUR CLAUDE DILAIN

".... Si sur le projet de réforme des colléctivités, les petites villes ont déjà eu l'occasion de s'émouvoir des dispositions prévues, ce sont aujourd'hui les maires représentant les territoires "politique de la ville" qui alertent le gouvernement et les parlementaires.


Claude DILAIN, maire de Clichy-sous-Bois et Président de Ville et Banlieue, le dit sans détour : "Il s'agit d'empêcher que l'on ne décrète, de façon détournée, la fin de la polotique de la ville". Car dans la mesure où toute la politique de la ville s'appuie sur le principe du confinancement, "plus le projet, hors programme de rénovation urbaine, ne pourra être lancé dans ces quartiers".


Sur ce point, on ne peut que souhaiter qu'il soit encore temps pour les parlementaires de se poser enfin les bonnes questions..."

Voir les archives

ANNUAIRE

Liste complète

Copyright©ENTREPRISES ET TERRITOIRES D'AVENIR- 2012 | Conception site internet : www.expressiv.net
Site réalisé avec le concours de la Délégation Interministérielle à la Ville (DIV)
et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC)

Fédération Nationale des Entreprises et Territoires d'Avenir
Maison des Initiatives - Parc Kennedy
Bât C - 285 Rue Gilles Roberval - 30900 NIMES - Tél : 04 66 38 28 36 Fax : 04 66 02 42 32